Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l'Estuaire de la Gironde
SMIDDEST

Vous êtes ici : SMIDDEST > Le SAGE > Les grands enjeux et objectifs du SAGE > L’écosystème estuarien et la ressource halieutique

L’écosystème estuarien et la ressource halieutique


La ressource halieutique occupe une place emblématique dans les enjeux du SAGE. Certaines espèces sont particulièrement menacées comme l’esturgeon européen, l’anguille ou l’alose.



L’objectif visé par la CLE est de reconstruire les conditions d’un équilibre écologique de l’estuaire pour servir de support à une activité halieutique pérenne. L’objectif est donc à la fois de tout mettre en œuvre pour préserver les espèces de l’estuaire, mais également de maintenir une activité de pêche professionnelle et de loisir, jouant notamment un rôle de veille de l’état de l’écosystème estuarien, participant à l'animation des ports, fournissant des emplois en zone rurale et alimentant des circuits courts.

© Phred - SMIDDEST

La ressource halieutique est interdépendante de la qualité biologique de l’eau et du fonctionnement global de l’écosystème estuarien, au travers de relations trophiques complexes, notamment via la faune planctonique, qui imposent au SAGE de définir un programme d’action global, décliné dans différents chapitres et visant à :
  • l’amélioration générale de la qualité de l’eau, par la réduction des flux de pollution issus des bassins versants immédiats et du grand bassin versant ;
  • l’amélioration de la qualité de l’eau dans le bouchon vaseux à l’étiage, pour faciliter les migrations ;
  • la diminution des perturbations anthropiques sur les différents compartiments des chaînes alimentaires ;
  • le maintien d’apports d’eau douce suffisants, pour la qualité de l’eau à l’étiage, l’appel d’eau pour les migrateurs et l’expulsion du bouchon vaseux en hautes eaux ;
  • la gestion des bassins versants et des zones humides pour la préservation des frayères et zones de grossissement.



 
Les points spécifiques à la gestion halieutique pour la réalisation de cet objectif global, se déclinent de la façon suivante :
  • récolter, suivre, analyser et diffuser les données sur les captures, pour une connaissance accrue des divers prélèvements effectués dans l’estuaire (pêche professionnelle, de loisir, captures industrielles), permettant d’anticiper la nécessaire adaptation des pratiques aux enjeux du SAGE, ainsi qu’aux évolutions de la ressource et de la réglementation ;
  • renforcer et suivre les indicateurs biologiques, pour une amélioration de la gestion de la ressource halieutique par un meilleur suivi des indicateurs biologiques des principales espèces de l’estuaire ;
  • préserver et restaurer la ressource halieutique, pour si non améliorer, au moins maintenir l'état des stocks (esturgeon, anguille, alose, maigre, autres espèces), de manière à permettre au minimum leur renouvellement ;
  • préserver la pêche à pied, par un renforcement de la sensibilisation aux risques sanitaires et la protection du plateau de Cordouan comme site emblématique de gestion durable d’une ressource.

Dans ce cadre, les représentants des professionnels de la pêche ont affirmé, au sein des instances du SAGE, mais également au sein du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins (CNPMEM), leur volonté de préserver un environnement sain, de qualité, garant de la durabilité de leur métier.
Sur cet enjeu, le SAGE comporte 14 dispositions et 1 règle :
  • Rh1 : Favoriser une gestion équilibrée entre usages et préservation de la ressource halieutique
  • Rh2 : Renforcer le suivi des captures de la pêche professionnelle sur l’estuaire maritime
  • Rh3 : Mettre en place un suivi des pratiques de pêche de loisir sur l’estuaire maritime
  • Rh4 : Mettre en place un système global de centralisation et d’analyse des données de captures
  • Rh5 : Organiser le financement du suivi des captures
  • Rh6 : Renforcer le suivi biologique de la ressource halieutique
  • Rh7 : Maintenir les impacts des prélèvements du CNPE du Blayais sur la faune estuarienne à un niveau aussi bas que raisonnablement possible
  • Rh8 : Restaurer les populations d’esturgeon européen
  • Rh9 : Restaurer les populations d’anguilles
  • Rh10 : Préserver les populations de Maigre
  • Rh11 : Restaurer les populations de grande alose
  • Rh12 : Etudier les captures des pêcheurs de loisir sur l’estuaire maritime
  • Rh13 : Renforcer la police de la pêche sur l’estuaire maritime
  • Rh14 : Sensibiliser les usagers et protéger le plateau de Cordouan
  • R5 : Prendre en compte les impacts des prélèvements ou rejets d’eau dans l’estuaire sur la faune piscicole et zooplanctonique
  • retrouvez ces dispositions et règle en détail en pages 77 à 87 et 142 du SAGE (lien vers le doc Pdf)